Vous souhaitez des renseignements sur le raccordement au réseau de chaleur ? Contactez-nous

La chaufferie Verseo

Le réseau de chaleur de Versailles construit en 1970, produit et achemine de l’énergie pour le chauffage et l’eau chaude de nombreux bâtiments de la ville. D’une longueur de 22 km, il alimente aujourd’hui en chauffage et en eau chaude depuis sa chaufferie, l’équivalent de 11 000 logements.

La chaufferie Verséo est construite en 1970 et contient alors une chaudière qui fonctionne au fioul lourd. 2 autres chaudières fioul sont installées quelques années plus tard et en 1984 une chaudière charbon vient compléter l’installation.

C’est en 1993 que la première chaudière est transformée pour fonctionner de façon mixte au fioul et au gaz, suivie d’une seconde en 1996.

En 1998, le charbon est définitivement abandonné au profit du gaz et la chaudière est remplacée par une turbine de cogénération alimentée au gaz naturel.

Depuis 2011 de nombreux travaux ont été entrepris pour moderniser le réseau et notamment  la rénovation des installations dans la chaufferie, le remplacement de tronçons de canalisation et le passage en basse température, ainsi que l’installation de sous-stations intelligentes permettant une gestion optimisée et à distance du réseau.

Aujourd’hui les 3 chaudières et la turbine de cogénération installées sur le site délivrent  près de 90 GWh par an au réseau.

La cogénération

Le principe de la cogénération consiste à produire de l’énergie mécanique (convertie en électricité) et de la chaleur en même temps et dans une même installation et à partir d’une même source d’énergie (co = ensemble ; génération = production).

Une centrale de cogénération électricité-chaleur fonctionne grâce à des turbines. Les centrales de cogénération utilisent tous types d’énergies primaires pour produire la chaleur : gaz naturel, énergies renouvelables et déchets valorisés.

L’électricité peut être revendue et alimenter des ménages, des entreprises ou des collectivités locales. Elle peut aussi être consommée – en partie – par l’installation elle-même pour répondre à ses besoins de fonctionnement.

La chaleur récupérée directement via un échangeur thermique peut être acheminée via un réseau de chaleur vers les bâtiments de la ville.

 COMMENT ÇA FONCTIONNE ?

  • A partir de la combustion de l’énergie primaire (gaz, bois, fuel, …) et de récupération (valorisation énergétique des déchets), on produit de l’énergie mécanique en l’envoyant sur une turbine. L’énergie mécanique est transformée en électricité grâce à un alternateur couplé à la turbine.
  • L’énergie thermique est récupérée pour réchauffer l’eau du réseau de chaleur au travers d’un échangeur, venant ainsi s’ajouter à l’énergie produite par les chaudières de la chaufferie.

 QUEL EST L’INTÉRÊT DE CETTE TECHNOLOGIE ?

L’intérêt de cette technologie réside dans ses performances.

En effet, 80% de l’énergie produite est récupérée : 30% en électricité et 50% en chaleur. C’est le meilleur rendement de production d’électricité industrielle.

Cette technologie participe à l’amélioration de notre environnement en émettant moins de CO2 et en produisant localement, permettant ainsi de réduire le transport de l’énergie.